AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bandomeer

Aller en bas 
AuteurMessage
maitre dzeta
membre du conseil des jedi
membre du conseil des jedi
avatar

Nombre de messages : 243
Age : 26
Date d'inscription : 14/12/2006

Statut
espece: Kel Dor

MessageSujet: Bandomeer   Sam 20 Jan - 19:18



Planète à vocation essentiellement minière de la Bordure Extérieure, Bandomeer est l'un des premiers mondes situés sur la Voie Hydienne. Fait assez inhabituel pour une planète habitable, la surface de Bandomeer est composée d'un seul continent et d'une seule étendue d'eau - appelée tout simplement la Grande Mer -, chacun de ces deux éléments couvrant approximativement la moitié de ce monde.
Des équipes d'explorations mandatées par la République mirent en évidence la présence d'un sous-sol riche en minerais, et notamment d'azurite. Dès lors, Bandomeer fut littérallement assaillie par tout ce que la galaxie compte de corporations minières. La planète est, depuis cette époque, (sur)exploitée : sur le continent, d'immenses mines à ciel ouvert de plusieurs kilomètres de diamètre défigurent le paysage, tandis que la Grande Mer est parsemée de plate-formes minières dont les équipes se relaient 24 heures sur 24 pour exploiter les fonds marins. La zone polaire n'est pas davantage épargnée par les exploitations du sous-sol.

Soumise à une exploitation intensive et incontrôlée pendant plusieurs siècles, Bandomeer fut heureusement sauvée de la dévastation totale par la République qui, par l'intermédiaire de l'AgriCorps - soutenu par notre ordre - apporta un cadre à l'exploitation minière dans le respect de la nature. AgriCorps freina considérablement les dérives sans pour autant stopper l'exploitation, et établit notamment des zones réservées pour l'établissement de cultures. Le double objectif était alors non seulement de préserver l'équilibre naturel sur Bandomeer, mais également de diminuer les importations massives de nourriture et de rendre les habitants autosuffisants sur ce plan. Durant les dernières décennies de la République, Bandomeer fut sous la coupe d'une mégacorporation minière appellée Offworld. Pendant des décennies, Offworld pilla littérallement le sol de ce monde, et contribua largement à dégrader les conditions de travail et de vie à la surface - y compris pour les Meeriens, les natifs de la planète. La vie sur Bandomeer était à ce stade si difficile que n'importe quel être sensé ayant amassé un pécule suffisant pour la quitter n'hésitait pas une seconde. Le seul mot d'ordre qui régnait à cette époque était le profit... à tout prix.

La société de Bandomeer est très distinctement séparées en deux groupes : les mineurs - les plus nombreux -, et les natifs meeriens. La plupart des cadres des corporations minières résident hors-monde, étant donné que toute la production est exportée et que les tâches courantes sont totalement déléguées à du personnel sur place. Bandomeer est une planète trop polluée et dédiée à l'exploitation minière pour que les cadres dirigeants veuillent y résider. Conséquence : la quasi-totalité de la population de Bandomeer est composée d'ouvriers travaillant et vivant dans des conditions misérables. La plupart sont exploités de manière honteuse par des sociétés qui n'hésitent pas à falsifier tout ce qui peut leur apporter un profit supplémentaire.

Les ouvriers n'ont, de facto, quasiment aucun droit si ce n'est celui de parvenir à amasser suffisamment d'argent pour partir le plus vite possible de ce trou à rat qu'est devenue Bandomeer au fil des siècles. Les Meeriens, parents pauvres du développement de leur propre planète, considèrent la plupart des hors-mondes avec une certaine hostilité. Les corporations minières n'ont jamais montré un grand intérêt pour les natifs de Bandomeer, qui sont au mieux considérés comme une force de travail, et au pire comme une gêne à l'exploitation des ressources de la planète. Les Meeriens sont donc des êtres désabusés qui n'ont pas grande confiance en l'avenir : la Republique, n'a en effet jamais pu leur apporter la justice qu'ils réclament.

Bandor : seule ville de la planète, Bandor est un centre urbain construit sur les rives de la Grande Mer. C'est une mégalopole déshumanisée et polluée, dont la seule fonction est de loger les travailleurs des mines. La plupart des mégacorporations ayant des intérêts sur Bandomeer y ont leurs bureaux locaux, et la ville est également le siège du gouvernement meerien. Avant l'avènement de l'Empire, Bandor était également le siège des bureaux d'AgriCorps, mais ses activités ont cessé avec la chute de la République. A côté des populations d'humains et de Meeriens, Bandor accueille également l'une des communautés les plus connues d'expatriés ithoriens de la Bordure Extérieure. Bien qu'ils ne soient environ que 1200, les Ithoriens de Bandomeer ont été le sujet de nombreux holodocumentaires depuis leur établissement sur la planète, portant sur l'étude de cette communauté fortement agraire sur un monde désolé voué à l'exploitation de ses ressources naturelles.

Plates-formes minières : bien connues dans le milieu minier, et même de ceux qui n'ont jamais mis les pieds sur Bandomeer, les plates-formes minières de la Grande Mer sont des endroits tellement difficiles et où règne la loi du plus fort, que les mines d'épice de Kessel passeraient à côté pour des palaces quatre étoiles.
Les plates-formes sont toutes construites selon le modèle standard : une structure rectangulaire reposant sur d'immenses piliers plantés dans le fond de la mer. Certaines sont cependant mobiles afin de suivre les veines de bandorium, un précieux métal liquide utilisé dans la technologie des brouilleurs de détecteurs et - selon la rumeur - dans la construction de systèmes de camouflage. Les veines de bandorium se déplaçant au gré des vents et des courants marins, les plates-formes minières doivent également se déplacer à l'aide de répulseurs, de moteurs et - pour les plus petites - de grandes voiles.

Mines de glace Sub-70 : aux latitudes de l'extrême sud de Bandomeer, dans une région où la glace vient faire le lien entre le continent et la Grande Mer, se trouvent les fameuses mines de glace. Pour se faire une idée, si les plates-formes en mer feraient passer les mines de Kessel pour une partie de plaisir, les mines de glace feraient, elles, passer les plates-formes pour des camps de vacances pour Ewoks. Les conditions de travail sont telles que la compagnie qui exploite les mines de glace n'emploie aucun humain, ni aucune autre espèce qui ne serait pas particulièrement adaptée naturellement pour faire face à des températures et une charge de travail extrêmes. Les mineurs sont pour la plupart des Wookies, des Whiphids, des Talz, ou toute autre espèce habituée au froid et possédant une grande force. Bien souvent, la mixité d'espèces au caractère en général bien trempé, additionnée à la dureté des conditions de vie, donnent lieu à de sérieuses bagarres qui peuvent aller jusqu'à la mort. Ici plus qu'ailleurs règne la loi du plus fort.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, la compagnie qui exploite les mines de glace ne laisse pas ses mineurs faire n'importe quoi, et essaie dans la mesure du possible de garder une organisation permettant d'assurer une production importante. Chaque mineur a la possibilité, à tout instant, de quitter Bandomeer - pour autant qu'il en ait les moyens. Le travail dans les mines de glace est, de plus, l'un des mieux payés qu'on puisse trouver sur ce monde difficile. Comme bien souvent dans ce cas, c'est aussi l'un des plus difficiles et des plus dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fcrsda.forumactif.fr
 
Bandomeer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG de l'ordre jedi :: Temple jedi de Coruscant :: Archives de l'ordre :: Données planetaires-
Sauter vers: